Jean-Claude LAUZON

 

 

Né le 29 septembre 1953 à Montréal, Québec

Décédé le 10 août 1997 près de Kuujjuag, Québec (crash d’avion)

 

 

RÉALISATEUR   

 

 

Biographie :

 

Issu d’un quartier défavorisé de Montréal, il ne termine pas ses études secondaires et se voit contraint de vivoter de petits boulots pendant quelques années. Encouragé par André Petrowski à reprendre ses études, il les termine donc avec un bac en communications de l’UQAM en poches.

 

Très vite, il se laisse tenter par la réalisation et tourne son premier court-métrage, Super Maire l'homme de trois milliards, qui lui vaut le prix Norman-McLaren au Festival du cinéma étudiant canadien. Un second court métrage, Piwi, sera aussi récompensé par la grande porte: présenté au Festival des films du monde de Montréal, le film remporte le prix du Jury.

 

Puis il se lance dans le domaine de la pub télévisée où il y gagne très bien sa vie et dont plusieurs publicités font écho: on se souvient encore de la pub pour contrer la violence conjugale où Louison Danis crevait l’écran. 

 

Il sort finalement un premier long métrage: Un zoo la nuit en 1987. Le film racontait les relations difficiles d’un père et d’un fils où ce dernier, reprit de justice cerné par des policiers cherchant à retrouver un butin, amène son père mourant à une partie de chasse dans un zoo afin de tuer un original. Le film remportera une quinzaine de prix, dont celui du Genie du meilleur réalisateur. Un zoo la nuit sera aussi présenté au Festival de Cannes. Il préfère retourner vivre de la publicité pendant cinq ans avant qu’il ne tente à nouveau la caméra. Son second film, Léolo lui permet de retourner à Cannes mais ne remporte aucun prix. Une déception que digéra fort mal Lauzon. Lui aussi couronné de prix, le film, qui mettait en vedette la chanteuse Ginette Reno, racontait l’histoire d’un jeune garçon pris dans les tourments de la puberté et les fantasmes qui lui permettent d’échapper aux dures réalités de la vie de tous les jours.

 

Sa mort, survenue cinq ans plus tard, marquera profondément l’imaginaire du public québécois: aux commandes de son hydravion personnel, il s’écrase dans le Nord québécois, emportant avec lui, la comédienne Marie-Soleil Tougas. En 2001, Louis Bélanger et Isabelle Hébert, lui consacrent un long métrage en 2001, Lauzon Lauzone.

 

 

Filmographie :

 

 

1979    -           Super Maire, l’homme de 3 milliards : de Jean-Claude Lauzon  -court métrage-

+ scénario

prix Norman-McLaren au Festival du cinéma étudiant canadien

1981    -           Piwi : de Jean-Claude Lauzon  -court métrage-

avec Gaston Lepage  

                                   + scénario

prix du jury au Festival des films du monde de Montréal 1981

1987    -           Un zoo la nuit : de Jean-Claude Lauzon

avec Roger LeBel

+ scénario

Genie du meilleur réalisateur  

Genie du meilleur scénario 

                                               prix du Jury au Festival de Cannes  

prix du meilleur film canadien au Festival des films du monde de Montréal 

1992    -           Léolo : de Jean-Claude Lauzon

avec Ginette Reno

+ scénario

Genie du meilleur scénario 

                                               prix du Jury au Festival de Toronto 

2001    -           Lauzon, Lauzone : de Louis Bélanger et Isabelle Hébert   -documentaire-

 

© Alexandre CARLE pour Les Gens du Cinéma (mise à jour 14/05/2013)